Poêle en stéatite

Sommaire

Poêle à bois en stéatite Tulikivi

Un poêle à stéatite comporte une proportion plus ou moins importante d'une pierre appelée « stéatite », ou « ollaire », qui permet d'emmagasiner la chaleur pour la restituer sous forme de rayonnement. D'où l'intérêt de l'utiliser pour améliorer les performances de chauffe.

Poêle à stéatite : qu'est-ce que la stéatite ?

La stéatite est une roche naturelle, résistante et molle, composée principalement de talc, qui la rend douce au toucher, mais aussi, selon les variétés et la provenance, d'autres minéraux ou métaux tels que la magnésie et le chlorite.

Précision : la stéatite est une roche ollaire (métamorphique et basique), terme utilisé parfois pour désigner ce matériau.

Atouts de la stéatite

L'intérêt de la stéatite en chauffage est multiple :

  • une résistance au feu jusqu'à 1600° selon les variétés (la fonte fond entre 1100 et 1350° selon son taux de carbone) ;
  • une capacité d'accumulation thermique jusqu'à 3000 kJ/m³ pour les plus performantes (pour comparaison, les pierres réfractaires accumulent environ 1400 kJ/m³) ;
  • une bonne conduction thermique, jusqu'à 10 fois supérieure à celle d'une pierre réfractaire.

Remarque : les stéatites contenant de la magnésie ont une très bonne capacité d'absorption de la chaleur et une bonne conductivité. Les stéatites comportant du talc en majorité sont plutôt utilisées pour la sculpture.

 

Avantages et inconvénients du poêle en pierre

La stéatite est utilisée pour obtenir un chauffage par rayonnement : le matériau chauffé accumule la chaleur et la libère ensuite sous la forme de rayonnement infrarouge, semblable à la chaleur du soleil. Ainsi :

  • La chaleur est plus longue à venir ;
  • La chaleur est bien répartie dans la pièce ;
  • Le rayonnement ne dessèche pas.

Poêle stéatite : Poêle de masse et poêle hybride

Avec ce matériau, nous allons distinguer 2 types de poêles :

  • Ceux qui sont constitués en majorité de stéatite sont appelés « poêles de masse ». Ils chauffent par rayonnement. Ce type de poêle doit contenir un poids minimum (au moins 500 kg, plus de 900 kg pour les puristes) d'un élément accumulateur de chaleur (comme la stéatite). Plus le poêle de masse est lourd, plus il accumulera de chaleur ;
  • Certains poêles ne contiennent qu'un revêtement plus ou moins important de stéatite sur une structure classique. Ils sont appelés « poêles hybrides » parce qu'ils chauffent en partie par convection et en partie par rayonnement.

Remarque : certains modèles possèdent des systèmes performants de double combustion et d'évacuation par le sol des fumées. Demandez toujours au fabricant la performance énergétique de leurs poêles.

Aujourd'hui, il existe des modèles disposant de vitres permettant de voir le foyer, ou de dimensions plus petites. En outre, leur température de surface n'excède pas les 80°. Tous ces poêles existent en style classique ou contemporain. Il convient toutefois de donner quelques précisions :

  • Le chauffage par rayonnement est homogène et agréable ;
  • La stéatite est particulièrement adaptée pour les poêles de masse, avec des rendements de l'ordre de 80 % à 85 % ;
  • L'inertie permet un temps de chauffe long, jusqu'à 12 ou 24 h pour certains modèles. De ce fait, il n'est pas nécessaire d'alimenter le poêle souvent ;
  • Le poêle à rayonnement consomme moins de bois (ou de granulés) qu'un poêle à convection. Cela nécessite moins d'effort pour porter le bois et cela représente une économie certaine ;
  • L'air n'est pas asséché et il n'y a pas non plus de poussière ni de déplacement d'air.

Conseil : les poêles de masse ne dessèchent pas. Donc si votre maison est très humide, il vaut mieux vous orienter vers un chauffage à convection ou un poêle hybride. Par contre si votre maison est sèche (c'est souvent le cas dans les normes récente), un poêle de masse est adapté.

Les poêles à stéatite ont tout de même quelques inconvénients :

  • Le poêle à stéatite version poêle de masse est lourd. Certains modèles atteignent plusieurs tonnes. Il faut vérifier que le sol puisse supporter un poids important.
  • Les gros modèles sont assez encombrants et doivent être montés sur place.
  • Son coût est élevé, de 4 000 à 20 000 €.
  • Il peut parfois être nécessaire de mettre en place un conduit adapté (avec un surcoût).
  • Le chauffage est efficace dans une grande pièce, mais le rayonnement a du mal à diffuser en cas d'habitation comportant beaucoup de cloisons.
  • Le poêle de masse doit être adapté à la configuration de votre maison. Il doit être intégré à la conception d'une construction neuve. Il faut vérifier qu'il est adapté à une construction existante (conduit, configuration des pièces...).

Là encore, le poêle hybride peut être un compromis (poids, prix, encombrement), mais il ne procurera pas la même sensation de chaleur homogène qu'un poêle de masse.

Bon à savoir : un poêle à stéatite de masse sera plus efficace si les matériaux constituant les murs ont des bonnes caractéristiques d'absorption de la chaleur. Un bon vendeur doit vous conseiller après avoir vu votre habitation (ou sa conception s'il s'agit d'une habitation à construire).

Pour en savoir plus :

  • Le chauffage au bois est redevenu très tendance, car il est efficace, économique et écologique ! Mais, quel est le prix du chauffage au bois ? Réponse sur notre site.
  • De nombreux dispositifs, comme la post-combustion ou encore le récupérateur de chaleur, permettent d'augmenter le rendement d'une cheminée ou d'un poêle.
  • Le poêle bouilleur, ou poêle chaudière, est un poêle à bois ou à pellets qui se raccorde à votre circuit de chauffage.

Ces pros peuvent vous aider