Poêle double face

Sommaire

Poêle à bois en métal

Aussi convivial que la cheminée, le poêle à bois peut servir, selon la taille du logement, de chauffage principal ou d’appoint. Simplement raccordé à un conduit, il s’installe sans maçonnerie. Vite monté et démonté, il peut être emporté lors d’un déménagement.

Le point sur les caractéristiques du poêle à bois double face dans notre astuce.

Poêle double face : présentation et avantages

Technologie spécifique des poêles double face

Les poêles actuels utilisent la technologie des foyers fermés, conjuguée à une vue panoramique sur la flambée grâce à des portes en vitrocéramique. En plus des poêles dits « classiques », on trouve sur le marché de plus en plus de poêles double face, c’est-à-dire avec une vitre de chaque côté.

Design des poêles double face

Le design est très varié, le foyer devenant alors le spectacle principal de votre pièce. Le poêle peut être simplement posé au sol, ou suspendu au plafond par son conduit, voire même pivotant. Idéal pour délimiter les espaces, c'est une alternative aux cloisons. Ce choix permet une vision des flammes depuis deux pièces contiguës, comme le séjour et la salle à manger, par exemple.

Sécurité des poêles double face

Sur le plan de la sécurité, les portes vitrées protègent l'environnement immédiat des projections de braises. Ces portes en vitrocéramique (950 °C) offrent selon les modèles trois possibilités d'ouverture : coulissantes ou à guillotine, ouverture de face et basculante avec la possibilité de profiter d'un foyer ouvert ou fermé.

 

Inconvénients du poêle double face

Si l’accent est clairement mis sur l’ambiance, il ne se conjugue pas toujours avec efficacité de chauffage. En effet, les grandes surfaces vitrées ne permettent pas de concentrer la chaleur dans le foyer comme dans un poêle classique avec un revêtement thermique. Or, ce fond de foyer est la partie qui atteint la température la plus élevée lors d’une flambée grâce à des matériaux à forte émissivité comme les briques réfractaires ou les fontes, capables d’émettre de l’énergie par rayonnement. Une plaque de cheminée en fonte augmente ainsi de 5 % le rendement d’une cheminée. 

Le poêle double face pâtirait donc d’une mauvaise combustion et donc d’un rendement médiocre. De plus, en ouvrant l'une des vitres, la chaleur du foyer diminuerait encore sensiblement, rendant le rendement plus proche de celui d'une cheminée ouverte que d'un poêle.

Esthétique ne rimerait donc pas avec efficacité de chauffage. Les plus critiques évoquent aussi une forte pollution due aux rejets importants de fumée dans l’atmosphère et des vitres qui noircissent très rapidement. 

Évolutions techniques du poêle double face

La technologie des moyens de chauffage au bois évolue rapidement et concerne aussi les poêles double face. Ainsi, grâce à des matériaux mieux choisis et des systèmes de récupération de fumée, leur rendement est passé en quelques années de 50 à 70 %, permettant de diviser par trois les émissions polluantes et d’économiser 30 % de bois.

Système de tirage inversé

Certains foyers double face récents disposent de systèmes « à tirage inversé », avec une seconde chambre de combustion brûlant les gaz qui s’échappaient auparavant dans le conduit. Résultat, le bois brûle deux fois. D’où un meilleur rendement, moins de pollution et une réduction de la consommation de bois.

Accumulation de chaleur et circulation d'air chaud

Autre innovation, l'intérieur du foyer peut être revêtu de briques réfractaires pour permettre une accumulation de chaleur et une meilleure redistribution. On peut également penser à créer, lors de l’installation, un réseau de gaines circulant dans un faux plafond et/ou sous les combles permettant d'apporter l’air chaud dans les autres pièces de la maison. 

Envisagez aussi d'installer un récupérateur de chaleur dans l'âtre, pour exploiter la chaleur réputée perdue. Le système, composé d'une ventilation et d'un filtre, renvoie la chaleur dans la pièce, via des bouches d'aération.

Bon à savoir : pour bénéficier d'un puissant chauffage, réaliser de vraies économies sur la facture énergétique, pour votre sécurité et un bon tirage, il est important de faire ramoner annuellement le conduit de fumée.

Prime forfaitaire pour l'installation d'un poêle double face

L’article 15 de la loi de finances pour 2020 a transformé le CITE en prime forfaitaire versée par l’ANAH au moment de la réalisation des travaux. La transformation intégrale du CITE s’est effectuée en 2 temps :

  • Au 1er janvier 2020 : pour les ménages les plus modestes, le CITE et l’aide Habiter Mieux Agilité de l’ANAH ont fusionné en une prime nouvelle : MaPrimeRénov’. Le CITE a été maintenu jusqu'au 31 décembre 2020 pour les ménages aux revenus intermédiaires.
  • Au 1er janvier 2021 : suppression définitive du CITE et extension du bénéfice de la prime à tous les ménages.

Sont concernés les propriétaires faisant effectuer par un professionnel RGE des travaux sur une résidence principale.

À noter : des artisans « non-RGE » peuvent également faire bénéficier leurs clients des aides publiques, s’ils obtiennent, au cas par cas (chantier par chantier), une « qualification-chantier ». Un arrêté du 24 décembre 2020 fixe les conditions de mise en œuvre de cette expérimentation prévue du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2023.

MaPrimeRénov' s'adresse aux :

  • propriétaires occupants ;
  • syndicats de copropriétaires (MaPrimeRenov' Copropriétés) ;
  • propriétaires bailleurs ;
  • usufruitiers ;
  • titulaires d'un droit d'usage et d'occupation ;
  • preneurs d'un bail emphytéotique ou d'un bail à construction ;
  • propriétaires en indivision (l'ensemble des propriétaires indivisaires doivent avoir signé une attestation sur l'honneur désignant le demandeur pour porter les travaux au nom de l'indivision).

À noter : pour être éligibles, les propriétaires bailleurs doivent, sur l’honneur, louer leur bien en tant que résidence principale pendant au minimum 5 ans. Ils doivent aussi s'engager à encadrer l'augmentation du loyer, informer le locataire sur les travaux réalisés et déduire le montant de la prime en cas de revalorisation du loyer suite aux travaux (décret n° 2021-911 du 8 juillet 2021).

La demande d’aide se fait en ligne sur le site Maprimerenov.gouv.fr, et la prime est versée par l’Agence nationale de l'habitat (Anah) au moment de la réalisation des travaux.

Un montant forfaitaire de prime est fixé pour chaque équipement ou prestation éligible par un arrêté du 29 décembre 2022 modifiant l'arrêté du 14 janvier 2020, selon l’efficacité énergétique et la chaleur renouvelable produite (entre 1 000 € et 2 500 € pour un poêle selon les ressources des ménages et le type de poêle).

Depuis le 1er septembre 2023, le recours à Mon Accompagnateur Rénov’ est obligatoire afin de bénéficier de MaPrimeRénov’ pour les forfaits de 2 travaux ou plus avec plus de 10 000 € d'aide.

Bon à savoir : MaPrimeRénov' est cumulable avec la TVA réduite (5,5 %) sur les travaux d’économies d’énergie, l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), les certificats d’économies d’énergie (CEE) et les aides des collectivités locales. Elle est aussi cumulable avec le prêt Avance rénovation (ou prêt Avance mutation), prêt hypothécaire et garanti par l'État, remboursable in fine lors de la vente du bien, proposé par certains établissements financiers aux ménages modestes depuis le 1er janvier 2022, pour leur permettre de financer des travaux de rénovation énergétique.

 

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider