Poêle à granulés ou à pellets

Sommaire

La famille des poêles à bois se compose :

  • du poêle à bûches : le poêle traditionnel qui brûle des bûches ;
  • du poêle à granulés ou à pellets : le combustible bois se présente sous forme de granulés, le chargement automatique lui confère une grande autonomie ;
  • du poêle de masse : poêle à bûches ou granulés, le chauffage se fait par diffusion de la chaleur stockée dans la masse du poêle.

Les poêles à granulés ou pellets offrent un très bon rendement et sont simples d'utilisation.

Qu'est-ce que le poêle à granulés ou à pellets ?

Le poêle à granulés est alimenté non pas avec des bûches, mais avec des petits granulés, également appelés « pellets » (en anglais). Le poêle à pellets peut s’apparenter à une version moderne et pratique du poêle à bûches.

Les granulés pour poêle à pellet :

  • sont reconstitués industriellement à partir des déchets du bois, en scierie ;
  • s'achètent en sac et doivent impérativement être conservés au sec ;
  • peuvent être livrés en vrac, un réservoir (silo) est alors nécessaire pour les contenir et les conserver dans les conditions adéquates ;
  • certaines régions ne produisent pas encore (ou bien peu) ce combustible en grande quantité, il faudra donc ajouter au prix de vente des coûts de transport.

À noter : il est conseillé de se renseigner sur la production et l’approvisionnement des granulés dans votre région avant l’achat de l’appareil.

 

Poêle à pellets : un rendement de 80 % et plus

Les poêles à granulés de conception récente ont un rendement de plus de 80 %, ce qui signifie que 80 %, au moins, de la chaleur produite vous est restituée. Pour comparaison, un poêle à bûche récent possède un rendement entre 70 et 85 %, et un poêle à bûche ancien un rendement de moins de 50 %.

Avantages des poêles à granulés ou à pellets

L’énorme atout des poêles à granulés est le chargement automatique du combustible :

  • Les poêles à granulés disposent d'un système de recharge (trémie de 15 à 60 kg) et de répartition automatique grâce à une vis sans fin qui permet au poêle de fonctionner en totale autonomie pour une durée de 1 à 4 jours.
  • Ces poêles proposent des niveaux de puissance permettant de régler avec précision la chaleur émise.
  • Ils possèdent des capacités de réservoir variable : un critère à prendre en compte au moment de l’achat.
  • Les poêles pellets nécessitent peu d'entretien et sont réputés très propres.
  • Eh bien sûr, ce combustible évite de manipuler des bûches : fini les échardes et la poussière !

Votre devis de poêle à granulés devra indiquer tous ces éléments en détail.

Inconvénients des poêles à granulés ou à pellets

Pour le fonctionnement de cet automatisme de chargement, le poêle à granulés a néanmoins besoin d'électricité, afin d’alimenter les éléments suivants :

  • vis sans fin, programmation, allumage, température ;
  • un ventilateur centrifuge qui apporte de l'air.

Il existe deux types de poêles à pellet :

  • certains pulsent l’air chaud par ventilation et diffusent rapidement la chaleur en produisant un léger bruit ;
  • d’autres chauffent par convection : la répartition de la chaleur est plus lente mais plus silencieuse.

Prix du poêle à granulés

Le poêle à granulés est plus cher qu'un poêle à bûches : il faut compter en moyenne entre 1 500 et 2 000 €.

Mais sachez que pour l’installation d’un poêle à granulés, vous pouvez bénéficier de MaPrimeRénov' (qui remplace le crédit d'impôt – CITE – depuis le 1er janvier 2021).

Un montant forfaitaire est fixé pour chaque équipement ou prestation éligible par un arrêté du 29 décembre 2022, selon l'efficacité énergétique et la chaleur renouvelable produite (entre 1 500 € et 2 500 € pour un poêle selon les ressources des ménages).

Depuis le 1er septembre 2023, le recours à Mon Accompagnateur Rénov’ est obligatoire afin de bénéficier de MaPrimeRénov’ pour les forfaits de 2 travaux ou plus avec plus de 10 000 € d'aide.

MaPrimeRénov' s'adresse aux :

  • propriétaires occupants ;
  • propriétaires bailleurs ;
  • syndicats de copropriétaires (MaPrimeRenov' Copropriétés) ;
  • usufruitiers ;
  • titulaires d'un droit d'usage et d'occupation ;
  • preneurs d'un bail emphytéotique ou d'un bail à construction ;
  • propriétaires en indivision (l'ensemble des propriétaires indivisaires doivent avoir signé une attestation sur l'honneur désignant le demandeur pour porter les travaux au nom de l'indivision).

Bon à savoir : votre poêle doit être installé par un professionnel certifié RGE (reconnu garant de l'environnement) pour pouvoir bénéficier de MaPrimeRénov'. Cependant, depuis le 1er janvier 2021 et à titre expérimental jusqu'au 31 décembre 2023, des artisans « non-RGE » peuvent aussi faire bénéficier à leurs clients des aides publiques, s’ils obtiennent, au cas par cas (chantier par chantier), une « qualification-chantier » (arrêté du 24 décembre 2020).  

À noter : les dépenses d’acquisition et de pose d'un poêle de masse artisanal répondant à la norme NF-EN1544 sont éligibles à MaPrimeRénov' (rép. Blanc n° 23470, JOAN du 7 juillet 2020). 

Pensez aussi au prêt Avance rénovation (ou prêt Avance mutation), prêt hypothécaire et garanti par l'État, remboursable in fine lors de la vente du bien, proposé par certains établissements financiers aux ménages modestes depuis le 1er janvier 2022, pour leur permettre de financer des travaux de rénovation énergétique (article L. 315-2 du Code de la consommation).

Ces pros peuvent vous aider